Presentation

Utilisation de la périphrase dans la nomination secondaire des noms de lieux du Québec

Author:
Presenter:
Session:
Room:
Room H
Schedule:
Tuesday, 1 September 2015
15.00 – 16.45
Keywords:
imaginaires ruraux, place names

Les noms de lieux sont les procédés de la langue qui définissent par excellence les objets géographiques, en représentant la terre d'un pays. La verbalisation toponymique de la campagne québécoise a une histoire longue de 400 ans où la géographie du continent nord-américain découvert par des Français a été fixée sur les cartes. Cette première nomination toponymique du Québec voisine aujourd'hui avec la nomination périphrastique qui véhicule l'information supplémentaire concernant l'image du terroir et/ou les valeurs de ses habitants. La densité de la nomination secondaire des toponymes du rural du Québec a déterminé notre analyse linguistique et culturelle de ce phénomène présent à la charnière des 20 et 21 siècles qui permet de revisiter les topolexemes: hydronymes, dromonymes, oronymes etc. Le corpus comprend les données recueillis par Henri Dorion et Pierre Lahoud [1] ainsi que par nos soins auprès des stagiaires québécois de l'Université des Sciences Humaines de Russie. A titre d'exemple mentionnons les quelques topolexemes périphrastiques (en parenthèse est donné le nom de lieux officiel): l'Oeil du Québec (Babel, mont); le Paradis des artistes (Baie-Saint-Paul); la Perle du lac Saint-Jean (Roberval, région de); le Royaume de la pêche blanche (La Baie, région de).

[1] Henri Dorion, Pierre Lahoud. Le Québec autrement dit et un tour du monde en surnoms. Montréal, Québec, Les Editions de l'Homme, 2013. 272p. ISBN 978-2-7619-3251-6

Isaeva Ekaterina
Russian State University for Humanities
Russia
eka.isaeva [at] mail.ru

Organizing Partners

Main Sponsors

Sponsors